/// apprends-moi à conter ///

il y a ce que je vois – moi – chargé des mots de mes lectures, des images des longs métrages, etc.

il y a ce qu’ils vivent, eux, simplement – surtout l’âne.

il y a ce qu’ils vivent et qui les dépasse – surtout l’âne – et qui, au coin du bois, du pré, de la chaumière, chemine et serpente… à la lisière des mots, des images, du merveilleux, etc.

ouvre l’œil… et l’oreille.

E.

///

« et l’âne » ©E.5131

"et l'âne" ©E.5131

///

juin 15th, 2011 by