/// Perco la -suite- ///

« journal/extrait » 30-10-2012/E.5131

.
pour lire l’épisode -1-, c’est là : Perco la 1 ! <– clic !

après la « réparation » d’hier, le E. se tient au côté de sa cafetière…
il lui tient la main.

aujourd’hui, c’est lalowin…
tout est possible…
même l’utilisation de la violence de la part des forces de l’ordre, en france,
sur des pauvres bougres qui proposent un truc simple, vu le merdier dans lequel on patauge : « un autre monde est possible »…
un point de vue ? c’est là, clique

deuxième essai ! le E. s’apprête à actionner la petite manette : à gauche toute !

la première tentative ne fut pas fructueuse : le café a coulé…
l’eau aussi, en grande quantité
a débordé et… giclé avec force
forçant le E.
à changer de t-shirt : du « Mowno » noir, au « Mowno » rouge…
(instant pub ! pour faire vivre les indépendants… : clic !)

rien à faire, ça gicle encore.

— t’as besoin de temps…

le E. s’est adressé à sa cafetière
une nouvelle fois.

Lagrande, dans son dos
a assisté à la scène
et part dans un rire
mi-moqueur, mi-moqueur.

— tu parles à la cafetière…?
— euh…
— tu parles à la cafetière…

plantée sur ses longues jambes
elle se lève, le cheveu sauvage
(les tifs en vrac…)
les mains sur les hanches, le sourire aux lèvres…

— tu parles à la cafetière…

le E. est pris
la main dans le sac
la main au panier du Perco
« il murmure à l’oreille de son percolateur… »

— c’est-à-dire… que…

rien à faire, son sourire ne disparaît pas
Lagrande fait trois pas
se penche sur Perco
dépose un baiser.

son rire éclate
son œil est mi-complice, mi-moqueur…

— j’ai l’impression d’être devant un miroir, lui dit le E.
— oui… un miroir, oui… avec des ch’veux !

Lagrande est déjà passée à autre chose…

Bah ça alors©

la B.O. des moments décalés, c’est là, clique !

///

« Mefisophiesta » ©E.5131

"Mefisophiesta" ©E.5131

///

octobre 31st, 2012 by