/// 208. les humeurE.s -6- ///

[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS)  : clic ! ]]]

.
le E. s’est gratté le menton
et s’est demandé…

et si le spectacle formidable offert quotidiennement par l’UMP n’était pas !

et si !
et s’il n’était pas ! et si tout s’était bien passé !
et si l’un ou l’autre avait été élu GrandChef, et point. à la ligne…

eh bien, de quoi parleraient les media, hein ?

j’ai fait l’expérience ce soir…
toute la soirée, branché, sur les deux chaînes d’info permanente…

BFMtv et i<télé ont fait leur soirée sur des analyses, des hypothèses, des conjectures…
soirée spéciale (soirée-spectacle ?) avec des mots dignes des plus belles épopées…
toujours plus haut, plus loin, plus fort…

ce soir, le mot choisi était « chaos »…
il ne va pas être facile, demain, de faire mieux…

alors, Lagrande s’est amusée à trouver des titres à la con : succès assuré auprès de son père…

—  je vais pouvoir faire journaliste ! s’écrie-t-elle…
— vu le niveau d’une grande partie d’entre eux, t’as tes chances… tes titres de merde sont au niveau. ne fournis surtout pas d’efforts supplémentaires.

ça la fait rire… on rit ensemble.

le plus fort — car il faut bien parler du boulot des journalistes, des media —
c’est que le sujet a occupé toute la soirée.

pas une seule autre info…

rien.
rien sur l’Europe… l’austérité
rien sur le sommet européen, qui a réuni 27 pays. ordre du jour : le budget…
rien sur Notre-Dame-Des-Landes
rien sur les élections en Espagne, en Italie, les manifestations au Portugal
rien sur l’aide alimentaire
rien sur l’augmentation constante de dividendes
rien sur les morts de la rue
rien sur la chasse aux millionnaires-milliardaires trop taxés forcés de partir à l’étranger pour sauver leur peau…
rien sur le contre-budget proposé en France
rien sur le chômage
rien sur l’école
la santé…
plus rien sur le vote des étrangers, le mariage pour tous (qui a servi de pare-feu le dimanche précédent…)
rien sur les licenciements annoncés
rien sur les chantages à venir : « tu bosses comme un con, quatre heures de plus sans hausse de salaire, et on ne te licenciera que dans deux ou trois ans, quand tu seras pressé, voire suicidé. pendant ce temps, si tu veux bien, j’achète quelques actions
supplémentaires… »

et j’oserais dire :
rien, non plus, sur la victoire des français face aux îles Samoa, en rugby…

rien, rien, rien.

journaliste… media.

nul besoin d’imaginer des complots…
seulement observer les « professionnels » au travail.

salut les parano(e)s !
E.

« il faut envahir les media » E.5131

dédicace à Isabelle (journaliste) et à tous ceux qui essayent — ou se battent — pour informer…

///

« et demain, les journaux… » ©E.5131

« et demain, les journaux… » ©E.5131

///

novembre 26th, 2012 by