/// 266. Bah ça alors© -194- ///

[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]
.

///

.

Madame Point a allumé la téloche, curieuse…
Elle a vu comment Libération (mieux encore que ne l’aurait fait Le Figaro) a traité la disparition de Chavez sur le net. Elle a hâte de savoir quelle est la ligne éditoriale-politique de la téloche…

Elle sourit.

— Ah, c’est mieux que Libé, quand même…
— Ah bon ?
— Ouais, z’en parlent pas. Comme ça, au moins…
— Y parlent de quoi ?
— Un soldat au Mali, une avalanche, du caca dans la bouffe… Ah si, ça y est, z’en parlent un peu. Avec des images, tiens ! Alors, soit il porte 2 flingues, soit il porte l’uniforme et le béret rouge, soit il fait le singe sur un balcon.
— Et sinon ?
— Sinon, bah il était copain avec des méchants.
— Ils sortent les images de Khadafi avec Nicolas ?
— Non.
— De Bachar El-Assad à côté de Nicolas, pour le défilé du 14 juillet 2008 ?
— Non.
— Et la politique de Chavez… Les pauvres, la santé, l’éducation ?
— Non. Ils disent qu’y faut changer…
— Ah, le changement… Eh ! Même que ça ferait un beau slogan, ça… Avec des répercussions formidables sur la santé, l’éducation… tu vois… ?

J’agite les bras, fabrique une grande affiche imaginaire, avec une rose…

— Hmmm.
— Ah, l’objectivité du journaliste… Beaucoup y croient. Ouarf ouarf ! Le nonosse…

Je lève les yeux au ciel, avec insistance… tu vas comprendre pourquoi.

— Par contre, tu sais, t’auras une émission spéchole 24/24, le jour où Johnny s’en ira sous d’autres cieux…

Aliasse Lamoyenne intervient.

— P’pa !
— Quoi ?
— C’est vrai qu’on t’a donné un cd de Johnny et que tu l’as mis à la poubelle ?
— Oui.
— Y chante quoi ?
— M’en fous…
— Ah ! Y a un garçon, à l’école… Y m’a demandé qui était mon chanteur préféré.
— Oui ?
— Je lui ai répondu : Georges Brassens…
— Oui ?
— Y m’a dit : « ça existe pas ! ».
— C’est normal.
— Je lui dirai que j’adore Serge Reggiani, demain… On verra.
— C’est ça, ma chérie et tu me raconteras…

Toupetitou est encore à table.

— Maman, tu vas me chercher mon yaourt ? Avec du sucre !
— Comment on dit ?
— S’il te plaît...
— Bien.
— Ah…!
— Bon… Toupetitou… Tu as des jambes ?
— Oui.
— Alors tu utilises tes deux jambes et tu pars chercher ton yaourt… d’accord ?
— Hein ?
— Tu as bien une jambe droite ?
— Oui.

Il la tend en avant.

— Tu as une jambe gauche ?
— Elle est cassée.
— Ah, dommage, tu n’auras pas de yaourt.
— Mais toi aussi, tu as deux jambes…
— Oui. Mais… ma jambe gauche est cassée, aussi…

Ils échangent un sourire complice.

— Bah, t’as qu’à y aller à cloche-pied, lui dit-il, taquin… avec le sourire de celui qui tient le dernier mot.

Bah ça alors©

///

« Madame Point » ©E.5131

« Madame Point » ©E.5131

///

mars 6th, 2013 by