/// 302. le journal du E. ///

 .

[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]
.

///

Bah ça alors© -204-

///

et le voilà, le E., face à elle, trois ans plus tard.

lui et sa vision anormale, double, précaire, qui lui pompe tant d’énergie, parfois au-delà de ses forces, pour « un piètre résultat visuel »… (ce sont ses mots, à elle, elle vient d’achever le test…).

elle et sa capacité à le ramener dans la normalité, à lui faire redécouvrir la vision binoculaire (s’il l’a connue, ce qui n’est pas certain), à quitter son monde, à lui…

trois ans plus tard.

il aura mis trois ans à revenir, le temps que la réflexion aboutisse, le temps que l’énergie bouffée par l’œil et la cervelle bouffe tout le reste…

— qu’avez-vous fait pendant ces trois années ?
— je ne suis pas très… médical… et puis il y a cette discussion que nous avions eue…
— oui, je me souviens… vous ne vouliez pas perdre votre… « vision du monde »…
— oui.
— pourquoi êtes-vous là ?
— je suis fatigué. je n’en peux plus. je ferme un œil de plus en plus tôt dans la journée, pour pouvoir y voir, encore… avec l’autre. je suis fatigué.
— je vous l’avais dit que vous reviendriez…
— oui.
— qu’on n’irait pas vous chercher dans la rue…
— oui.
— bah voilà.
— bah oui.

le E. pense à « sa vision du monde »… que deviendra-t-elle ?

et Lagrande qui a tout suivi, tout compris, alors qu’il quitte la maison pour se rendre à son premier rendez-vous, qui lui lance :

— adieu, papa !

va savoir…

///

et le voilà, le E., face à elle, trois ans plus tard…

///

« vision du monde » ©E.5131

« vision du monde » ©E.5131

///

septembre 4th, 2013 by