/// 313. si ça souffle, là… ///

.

[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]
.

.
comme je sais tout ce qu’il y a d’inexprimé, là

et souhaité, entre les mots…

sous les lignes…

.
qu’a posteriori, j’entrevois, là, ma propre trajectoire…

.
ça me filerait presque la chair de poule…

le Hum

///

(texte à lire sous la video…)

///

.
« si ça souffle, là ?!!! » / E.5131

(à lire à voix haute, comme toujours…)

.
poussée brusque dans not’dos…

pieds au sol

ça souffle, là !

.
mené-e-s

par le vent

qui passe

note après note

autour du cadran

.
goutte après goutte

une bouteille à la mer

soufflée par un zéphyr

qui croque les bougies…

du temps

.
château de paille

démarre sur les chapeaux de… belles envolées !

les chapeaux en espagne

la roue qui tourne

et souffle le vent

.
textes en demi-teinte

échappés des voix

bouches vermeilles ou de cuivre

l’ensemble est d’air

merveilleux

c’est la cour des miracles

.
1+1+1… et tous ensemble…

une joue sur la bise

sur la route du vent

à l’affût des semelles

de l’homme…

ou de l’enfant poète

.
avec le vent tout

s’en va

le moindre souci

chemises à sécher, haut de l’étendard

rayons et souffles, éternuements

.
course folle

en traineau

c’est blizzard

entends-tu la vaste polaire

sur la plaine,

ami-e ?

.
et derrière le vent

le cuivre en bandoulière

c’est une force qui va

un souffle qui se répand

.
foin des girouettes

délaissées, au fossé,

et de l’avant !

.
partout, dans chaque intervalle

par tous les tons

parmi la ville

et les champs

note après note

un emploi du temps

.
original !

.
il n’est plus temps de pleurer

comme il pleut sur la ville

décollage à tous les étages

en aérophones

en cornet à piston

démarrage avec la clé de sol ou de fa

trouvée sur la table dans la salle du prof

.
quels drôles de noms !

hélicon, soubasophone ?

ajoutés d’un kankangui, tant qu’on y est !

autant d’armes en armures métal ou non

aucun mal,

ami-e,

du désir,

au creux de l’oreille…

.
2011-02 / E.5131

///

©EL

©Erwan Lahrer

décembre 14th, 2013 by