/// 316. fin de série (9) ///

.

[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]
.

.

/// quand le E. s’amuse, il écrit « fin de série »… / (c’est tordant) ///

.
— fin de série (9) — / 2014-03-29 / E.5131

.
et puis surgi. face contre la pile du pont, je faisais mine et je grimaçais. à l’arrêt, scrutateur consciencieux…

main posée, à plat, paume face façade. cigarette au bec, type beau gars, sans le costard, sans la cravate, sans la coupe de dingue sur le crâne, sans le sourire ahuri du gars Umphrey

j’avais déjà depuis longuement pris le large. une course effrénée

pas de deux. pointes et tutu. dents pointues

.
à l’arrêt, je cessai le mouvement, maintenais le temps, la chaleur, dans ma main. la gauche… à plat, à la Narcisse, à saisir l’ensemble et le fond de l’eau, et l’océan

et j’ai vu. hier.

je vois très bien ce qui se manifeste, là. l’empreinte, la morsure… emploie le mot que tu préfères… faites vos jeux ! l’impair à la première tournée, l’impasse à la seconde… et comme à la carte, un jeu bicolore teinté de glauque. et la mort au bout du chemin… je vois très bien

.
oui, j’ai pris la pleine mesure…

je vois très bien ce qui se manifeste, là. à quoi cela ressemblera d’ici peu. je vois le premier signe, là, sous l’œil. l’œuvre. et je verrai la suite, l’enchaînement, le désastre, le massacre. elle se désagrégera, au fil du temps, médiocre, puis lamentable, épouvantable, à vomir tripes et boyaux, déliquescente… à chi-er, par le menu, ce geste machinal, la main qui tend la main, dans le tremblement d’une dégradation à la loupe. tu parles d’une déchéance

je ne te parle que du dessous du l’œil. je te fais grâce du reste. ça pue la fin. une fin qui prendra du temps encore. enfin, j’dis ça…

fin de série 9 / E.5131

///

/// "ça, c'est quand le E. s'amuse... / (tu viens jouer, avec lui...?)" / ©E.5131 ///

/// « ça, c’est quand le E. s’amuse… / (tu viens jouer, avec lui…?) » / ©E.5131 ///

///

À propos de humtoks

un parmi d’autres /
énième copiste /
fasciné par l’imposture /

un œil, une oreille, une cervelle, parfois…

Ce contenu a été publié dans fin de série, textes, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.