octobre 3rd, 2012 by humtoks

.
[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]
.

///

.
Série d’images… 30S, Paris.

13 personnes /
selon la police…

Moins important qu’un match de handball, on parie ? /
selon tv-radio (pencé-unik).

Retour sur la manifestation Front de Gauche & Co
Du 30 Septembre 2012, de Nation à la Place d’Italie.
NON à l’austérité !

///

.
“foule rouge” ©E.5131
.

 

"foule rouge" ©E.5131

///

 

Posted in images, les hum.eurE.s, promenade Tagged with: , , , , , ,

octobre 2nd, 2012 by humtoks

.
[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]
.

///

.
Série d’images… 30S, Paris.

13 personnes /
selon la police…

Moins important qu’un match de handball, on parie ? /
selon tv-radio (pencé-unik).

Retour sur la manifestation Front de Gauche & Co
Du 30 Septembre 2012, de Nation à la Place d’Italie.
NON à l’austérité !

///

.
« Y avait du monde… à Nation » ©E.5131
.

« Y avait du monde à Nation… » ©E.5131

///

Posted in journal/extrait, les hum.eurE.s, promenade Tagged with: , , , , , , ,

septembre 20th, 2012 by humtoks

.
[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]
.

///

.
si vous croisez
par hasard
cet enfant…

c’est le mien.

///

« Toupetitou NON » ©E.5131

"Toupetitou NON" ©E.5131

///

Posted in Bah ça alors©, images, promenade Tagged with: , , ,

septembre 19th, 2012 by humtoks

[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]
.

///

.
(…)
ça tourne en boucle

ça vrille
imprime la cadence
en sourdine
en silence
mais là (…)

///

« SYN- » ©E.5131

« SYN- » ©E.5131

///

Posted in images, Syn-, textes Tagged with: , ,

mai 4th, 2012 by humtoks

« journal/extrait » 2012-05-04 / E.5131

 

ce jour-là,
début juillet 1998,
l’arrivée, sur le quai de la gare de Maubeuge, était modérément
enthousiaste…

certes,
Iggy Pop jouait là, venu faire son « american caesar », mais nous n’étions pas, Madame Point et moi, venus pour lui…

le ciel était chargé et, d’ailleurs, jamais nous ne vîmes de clair de lune, à Maubeuge…
il pleuvait des cordes et des lacets… les autochtones nous assuraient qu’il faisait beau pour la saison (juillet…).

nous venions pour chercher un nid… et accueillir quelques mois plus tard, Lagrande.

concernant les logements en location, les agences immobilières tenaient deux dossiers :

celui pour les clients potentiels au chômage
celui pour les profs ou gendarmes mutés là, pas le choix, avec libération du lieu dans les trois ans…

pour nous, ce fut trois mois…

mais revenons sur le quai de la gare…

la france s’apprêtait à disputer une place en finale et l’italie serait malchanceuse… il était écrit, et je le réécris là, ce soir, que nous vivrions les dix dernières minutes dans un bar, en face de la gare, à notre retour sur Paris. la barre transversale et le hurlement de joie, la délivrance (pas la libération) dans toute la capitale !

sur le quai de la gare (retour à Maubeuge…), personne.
nous avançons.
c’est l’inconnu, une ville, une région où nous devons poser les valises. nous nous raviserons. la région, oui… cette ville, à ce moment-là, ça n’était pas possible. j’ai beaucoup écrit, à l’époque. un roman… inachevé. un de plus. à l’époque, on enregistrait les fichiers sur des disquettes… je fabriquais des trucs à manger en vitesse aussi, et passais beaucoup le balai et la serpillère le matin vers 7H… à 600km de là, le reste de la semaine… mais c’est une autre histoire…

sur le quai, personne.
dans le hall (de la gare de Maubeuge…), personne. nous avançons.
sommes sur le trottoir, prêts à quitter la gare quand une fourgonnette arrive. à l’avant, jay-jay johanson.
je m’arrête.
interdit.
je pose le sac à dos.
nous avons rendez-vous

dans un quart d’heure, dans une agence immobilière… merde !

la porte arrière s’ouvre et déboulent trois mecs. rieurs. ils devaient se raconter des blagues… même jay-jay johanson avait le sourire… jay jay que le Syn- a interviewé à Poitiers, à peu près à la même époque…

ils nous regardent, Madame Point et moi. ils savent que je les ai reconnus. ils ont lu sur mes lèvres, dans mes yeux : les Beastie Boys.
nous avons rendez-vous

dans un quart d’heure, dans une agence immobilière… re-merde !

je voudrais prendre un café, discuter. ils l’ont compris et rient.

je leur dis « hello », quoi d’autre… un geste de la main… salut… et nous y allons. nous avançons vers la ville… cinquante mètres et je me retourne, ils nous regardent encore, sur le trottoir, avec de grands gestes, rires aux lèvres…

oui, rendez-vous. j’aurais bien pris un café, une bière… pour débuter cette journée. eux pour l’achever…?

c’était comme une invitation, ces trois clowns sur le trottoir, la gare de Maubeuge dans leur dos…

///

ce soir, plutôt que le dixième texte « la campagne », ce sera un souvenir… une pensée. une hum.eur maussade…

Adam Yauch est parti. les Beastie Boys ne sont plus que deux…
pourquoi cette tristesse ? le cœur qui se tord… ?
on pense aux siens… oui, et on pense aux autres…

incroyable cette part que peuvent prendre certains, malgré soi…!

E.

///

le morceau enregistré sur VHS qui passait en boucle, à cette époque-là, chez Madame Point, Syn- et le E. :

http://youtu.be/m-V6eXlDK2E

(Adam Yauch et sa basse à 1’52… terrible !!!)

///

Posted in bio, journal/extrait, les hum.eurs du sieur E., promenade, textes Tagged with: , , , , ,

avril 16th, 2012 by humtoks

« la campagne -6-« 

cette affirmation a choqué le E. attentif… Guaino a-t-il mesuré la puissance de cet aveu ? posé là, dans la bouche du président, ce jour, à une semaine du vote.

– « j’ai donné rendez-vous à la france qui ne proteste pas ! » –

une gifle ! s’il avait fait le déplacement, le E. aurait reçu cette affirmation comme on prend une gifle…

la france silencieuse… celle qui ferme sa gueule ? s’interroge Alice Popieul. celle qui se laisse faire, ne dit rien, ne réplique rien, ne sort pas dans la rue, ne prend ni le maquis, ni les armes, dit oui, cède, dépose les armes… avant même la bataille ? est-ce ce qu’il a voulu dire ? on ne peut le croire.

mais il l’a dit.

et s’il n’a pris le temps de saisir le sens des mots, c’est que le mépris est total ici. une gifle aux quelques-uns, sincères sûrement, qui n’ont pas ôté leurs œillères, croient encore… le mépris envers ceux-là, aussi ?

le E. n’ose le croire…
le E. ne s’en remet pas…

mais le E. tend la fesse… oh,

encore !

///

salut les parano(e)s !

E.

///

« dans la rue » ©E.5131

///

Posted in images, les hum.eurs du sieur E., textes Tagged with: , ,

mars 18th, 2012 by humtoks

« la campagne -2-« 

« la campagne -1-«  <– c’est là, clique !

quel spectacle…
le E. interroge.

beaucoup lui répondent qu’ils ne reconnaissent pas là un président… ils ajoutent que ce n’est pas une fonction qui les emballe plus que ça, mais que… tout de même… il y a des limites.
qu’on serait en droit d’attendre autre chose de l’homme élu par le peuple… que quitte à jouer le jeu de la présidence, autant le jouer en respectant un peu les règles, les hommes, les femmes, les différents groupes humains.
quoi qu’ils pensent de sa politique, ils sont choqués, en premier lieu, par les petites phrases, les intimidations sur les plateaux des journaleux, les insultes suivies d’un grand rire. ils reprennent, pour le qualifier, le mot d’Emmanuel Todd : hyper-menteur.

comme un élève de 6ème, il aime l’anaphore. procédé qui consiste à répéter les mêmes mots au début de chaque phrase. procédé poétique à la portée de tous – ceci expliquant cela.
après le « j’ai changé », le « j’ai appris », le « j’ai compris », il offre hier à son électorat un vibrant « il ne faut pas mentir », répété cinquante fois.
s’il a appris, me dit mon voisin, il faut espérer que ce soit où se trouve la porte de sortie…

s’il a appris et compris, on peut se demander ce qu’a appris son électorat.  les électeurs trompés en 2007 se jetteront-ils de nouveau dans le piège tendu ? il y a de la lourdeur dans l’anaphore du jeune élève… mais c’est une figure de style très efficace. c’est un exercice de style peu subtil, mais très efficace. il s’agit de taper, taper, taper sur l’adversaire, marteler, lui refaire son portrait (« fatigué », « discours vide », « à bout de souffle », « dit systématiquement le lendemain le contraire de ce qu’il a dit la veille »). les mots sont jetés, reste à attendre…

et les les choses vont bon train. trente secondes plus tard, le bandeau « urgent » – au bas de la page « info » (hum… no comment) – reprend les paroles, le verbe, la nouvelle réalité… confectionnée pour les naïves oreilles, manipulées, comme devant un joli spot de pub.

reste à attendre…

attendre que les journalistes reprennent en chœur et en mode répétition  – en boucle – au fil de l’actualité, ces/ses mots. réalité ou non, c’est le discours du jour, de la semaine – et qui sera repris par tous ses « collaborateurs ».

et cela fera son chemin – son effet – dans la population.
les actes, les paroles… la puissance du verbe (cf. « la campagne /1 »).


les paroles restent – et c’est vrai, imprègnent les cervelles, quelles que soient les réalités. ah ! ceux qui pensent qu’ils ont déjà gagné… feraient bien de se méfier.

sans compter que leur poulain, malmené sur sa droite, risque l’être aussi sur sa gauche… c’est pourquoi il brandit, d’ores et déjà, la pancarte « vote utile ».
un 21 avril bis ?

du vote utile ? inutile ? le E. en parle dans « la campagne -3-« .

///

as-tu remarqué ? dehors, la nature ouvre un œil et les jeunes pousses sont rouges.

ce matin, le parti compte un adhérent de plus.

et s’il n’est pas Place de la Bastille, aujourd’hui…
une main – au moins une –
paume gauche placée sur la pierre ancienne, tente l’impossible…

il faut lui donner sa chance.

///

salut les parano(e)s !

E.

///

« sans titre » ©E.5131

///

Posted in images, journal/extrait, les hum.eurs du sieur E., promenade, textes Tagged with: , , , ,

février 20th, 2012 by humtoks

 

« Paris » ©E.5131

///

Posted in images, promenade Tagged with: , , ,

février 18th, 2012 by humtoks

.

[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]

///

Treponem Pal, Les Trois Baudets, 2012-02-04.
Avec « Les Lapins de Paul Toupet ».

« apotheosis » ©E.5131

///

Posted in images, Treponem Pal Tagged with: , ,

février 8th, 2012 by humtoks

.

[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]

///

Treponem Pal, Les Trois Baudets, 2012-02-04, Paris.

« Marco / Polak » ©E.5131

///

 

Posted in images, Treponem Pal Tagged with: , ,