décembre 10th, 2015 by humtoks

–> /// Lettre à Lagrande -3- /// <–

.
/// Lettre à Lagrande / -4- ///

Dans quelques mois, tu auras le droit de voter…

.
IV. De 2002 à 2015 /

Pour moi, les choses sont simples et (mon observation politique ne remontant pas à Mathusalem) débutent en 2002.

En 2002, j’ai trente ans et je rentre pleinement dans le monde du travail.

« Vu ton boulot, c’est pas vraiment le monde du travail… »

Non, tu as raison, mais vu mon boulot, je sais à l’avance quel avenir on prépare. L’investissement sensé, quand on veut anticiper, penser et préparer l’avenir, c’est l’éducation, la santé… pas la mise en place de fonds de pension pour les retraites. (avec tous mes bisous…)

.
5 mai 2002 : Le RPR bat le FN au 2nd tour des élections présidentielles et propulse un premier ministre qui met en place une politique libérale. Le vote (82,21% des exprimés en faveur du RPR) est acquis, l’esprit de rassemblement (« front républicain ») oublié, on accélère le démantèlement des Services Publics, provoquant paupérisation et injustices, sans amélioration du côté du chômage, mais avec l’arrivée d’un ministre de l’Intérieur qui livre quelques clés qui permettent aux bien-voyants de comprendre la société qui se dessine, celle dans laquelle nous vivons aujourd’hui.

De moins en moins de Services Publics, abandon de certains territoires (ruraux par exemple), fermeture de classes, de certaines écoles (80 000 postes de profs en moins !), etc.  Sans parler de ce que j’appelle à l’époque « la décomplexitude  » : le vocabulaire du FN passe dans la bouche de certain-e-s élu-e-s du RPR/UMP/LR et se banalise.

.
En 2005-2008, la Démocratie passe un sale quart d’heure : les citoyen-ne-s ont voté NON (54,68%) au Référendum français établissant une constitution pour l’Europe, mais, le 4 février 2008, les député-e-s et sénateur-rice-s (le Congrès), réuni-e-s à Versailles, permettent la ratification du traité par voie parlementaire le 8 février. Pourquoi les français-e-s ne votent-ils plus, hein…? On se demande…

Dans le même temps, les plus bas instincts sont excités, les retraites envolées, on se place sur les rails qui mènent vers les gares Élections européennes 2014, Élections Régionales 2015, Élections présidentielles 2017 et 2022 et l’envolée des scores du FN.

.
Concernant le PS, le premier ministre a annoncé en juin 2014 que la gauche pouvait mourir. Tant qu’on permettra à celles et ceux qui pratiquent une politique libérale et sécuritaire d’utiliser le mot « gauche », il sera difficile d’avancer. Il faut le contester chaque jour. Le mot est volé et dévoyé, on l’assassine : c’est une stratégie. En retirant ses listes du 2nd tour, en laissant LR et le FN se partager le pouvoir, c’est « la gauche » que le PS assassine encore…  peut-être… (j’avoue ne pas avoir creusé la question).

En 2022, nous aurons sur la ligne départ deux partis nouveaux :  Les démocrates vs Les républicains*. Oui, ça aussi, je l’ai écrit il y a fort longtemps…

[Le roman La fortune des Rougon-Macquart de Zola à relire pur savoir ce qu’est un républicain, et ce qu’est le Salon Jaune…]

.
Causes et conséquences : des anars au FN, en passant par le RPR/UMP/LR, on tape sur les valeurs de « gauche », sciemment ou naïvement, en pointant du doigt la politique du Parti Socialiste dans laquelle – faut-il le rappeler ? – les militants Front de Gauche, non, ne se reconnaissent absolument pas.

.
Évidemment, c’est une certaine lecture du monde et des faits que je te propose ici.

On te dira ailleurs qu’il est nécessaire de faire encore des économies, restreindre les Services Publics encore, soutenir l’économie car la croissance revenue permettra une répartition meilleure des richesses, un retour à l’emploi (j’entends ça depuis que je suis né…). On te dira que malgré les milliards versés, malgré les dividendes en hausse, malgré les fortunes qui s’accumulent, malgré la fraude fiscale… on te dira : « Y a plus d’argent dans les caisses ».

Ce qui donne du poids au Front National, ce sont les politiques d’austérité, les injustices qui les accompagnent et la présentation de boucs émissaires.
Les gouvernements sauvent les banques sans renégocier la dette qui plombe les finance, qui empêche l’investissement dans les Service Publics, tout en pointant du doigt « l’étranger », « l’assisté ». Il faudra s’arrêter sur ce point. Frédéric Lordon parle très bien de cela.

Tu auras remarqué que pouvoir et argent font bon ménage, sont intimement intriqués : on parle de lobby, d’oligarchie..

Je crois que c’est le moment de te parler des médias et de leurs propriétaires.

///

— Alors, ça va, toi ?

.
Hum Toks & E.5131

/// "ça, c'est quand le E. s'amuse... / (tu viens jouer, avec lui...?)" / ©E.5131 ///

/// « ça, c’est quand le E. s’amuse… / (tu viens jouer, avec lui…?) » / ©E.5131 ///

Posted in journal/extrait, les hum.eurE.s, Politique, textes Tagged with: , , , , , , , ,

décembre 8th, 2015 by humtoks

–> /// Lettre à Lagrande  /-1- /// <–

.
/// Lettre à Lagrande / -2- ///

Dans quelques mois, tu auras le droit de voter…

.
II. Comment vais-je réagir…? /

De façon encore plus claire qu’avant.
Je suis et j’agis sur différents terrains et, s’il m’est possible, je n’en déserterai aucun. Le terrain associatif, le terrain syndical, le terrain amical, le quartier, la famille, le sourire, le bonjour, le je laisse passer les piétons… et le terrain politique.

Au boulot et sur le terrain associatif, j’ai compris qu’on ne pouvait que réagir, qu’il est impossible d’avoir la main. C’est « le politique » qui décide. C’est donc là qu’il faut aller, sur le terrain politique, pour prendre l’initiative au lieu de toujours courir après l’adversaire…

On te dira que « le politique » travaille pour une oligarchie dont il fait partie et qui le domine. Je t’en dirai un mot un autre jour.

Les décisions qui influencent chacune de nos vies se prennent dans des assemblées, des conseils, et sont votées par des élu-e-s. Ce sont les élections qui portent ces élu-e-s aux responsabilités.
Je peux réclamer la prise en compte du vote blanc, et voter blanc, réclamer la prise en compte de l’abstention et arrêter de voter, cela ne changera rien au système.
Vouloir gagner au monopoly en jouant au football est un drôle d’idée…

Ces élu-e-s, donc, utilisent les deniers publics et font des choix en fonction de leur couleur politique. Je milite et je vote pour un mouvement qui propose des politiques écologiques, sociales/anticapitalistes, et promeut la prise en compte réelle de la parole des citoyen-ne-s (grâce aux assemblées citoyennes, au non-cumul des mandats, au non-cumul des mandats dans le temps, à la révocation possible des élu-e-s, au travail collectif des élu-e-s avec les citoyen-ne-s avant vote en assemblée ou en conseil, etc.).
Donc, je ne déserte pas le terrain politique, je porte ces valeurs (qui sont les miennes…), tout en veillant à poursuivre les autres moyens de mobilisation. Je me trompe, je suis berné ? Peut-être…

J’avance toujours avec le doute, mais je pense que pour changer le système, il faut être dans le jeu et prendre la main. C’est aussi simple que ça.

Comme quelques autres, je crois que c’est là*, quelle que soit la forme prise par le mouvement collectif, que ça se joue. Je suis avant tout un citoyen qui agit là où il lui semble que ce sera le plus efficace. Voilà pourquoi je n’aime pas qu’on me réduise à ce mot : encarté-e.

Je suis berné… Peut-être.

Attendre que ça passe tout seul, c’est espérer, sans bouger, que le rouleau-compresseur arrête sa course folle à quelques millimètres de ton visage… Je ne prie pas.

Tu as compris que mon point de vue est réfléchi, s’appuie sur une observation sévère, mais que je peux être dans l’erreur.
Je te donne des clés, tu en trouveras d’autres et tu ouvriras les portes que tu veux.

Ce que j’entends, moi, dans ce 1er tour des Régionales (même si ce n’est pas la seule information de taille…), c’est  que beaucoup ont préféré l’abstention au vote « Front de Gauche » parce que le Front de Gauche est quasi invisible, inexistant, et incapable d’aller au 2nd tour.

Alors autant s’abstenir pour faire partie des vainqueurs du jour : les abstentionnistes !
Ainsi, un message est envoyé aux « politiques »… Message qui a été entendu d’ailleurs. Les élu-e-s défilent depuis hier soir sur les ondes pour le rappeler : « Le message a été entendu »… comme en 2002, comme en 2007, en 2012, en 2014…

*IV. Le Front de Gauche / (ou la forme, inconnue encore, qui prendra le relais…) /

///

— Alors, ça va, toi…?

.
Hum Toks & E.5131

La suite : /// la lettre -3- / III. L’abstention ///

///

/// "ça, c'est quand le E. s'amuse... / (tu viens jouer, avec lui...?)" / ©E.5131 ///

/// « ça, c’est quand le E. s’amuse… / (tu viens jouer, avec lui…?) » / ©E.5131 ///

Posted in journal/extrait, les hum.eurE.s, Politique, textes Tagged with: , , , , , , , ,

décembre 7th, 2015 by humtoks

/// Lettre à Lagrande / -1- ///

Dans quelques mois, tu auras le droit de voter… (7 décembre 2015)

.
J’aurais beaucoup à dire sur chaque point abordé //je sais, je te connais, papa…//, mais je vais essayer de synthétiser ma pensée de manière à te rendre tout ceci lisible et compréhensible. Je développerai plus tard.

Comme à chaque fois qu’on échange ou que je réponds à tes questions, je vais te dire que peut-être que je me trompe et qu’il faudra te faire ton propre avis en creusant toi-même, en croisant, en comparant, en confrontant les différentes lectures du monde possibles… et la tienne.
Il faut savoir se faire confiance.

Bonne fête, ma grande !

.
INTRO /

On a du mal à pavoiser ce matin.
Le drapeau, on le range.
En forme de flamme, hein… c’est moins tentant.

.
I. Je l’avais dit… /

Lendemain du 1er tour des Régionales 2015 : le FN vire en tête.

Je croise un copain, en ville.
— Alors, ça va, toi ?

Oui, je suis militant Front de Gauche… Ce résultat, donc, me concerne… D’où la question.

Mais je m’interroge : pourquoi les militants politiques devraient-ils se sentir plus concernés que les autres par ce résultat…?
Plus déçus, plus vaincus, plus atterrés, plus combatifs, plus défaits, plus braves, plus à l’attaque…?

Les lendemains d’élections se ressemblent tous. On dirait que pour certain-e-s, avec la semaine qui précède, c’est le seul moment pour « en » parler…?

— Alors, quel pourcentage…?

J’ai envie de répondre : Et toi…? Qu’est-ce que tu en penses…? Tu le vis comment…? Tu t’es positionné, tu es allé voter…? Pour qui…? Pour quelles raisons…? Utile…? Selon tes convictions, ou non…? Et maintenant, penses-tu que les politiques menées par ceux qui ont paradé sur les plateaux vont avoir une influence sur ta vie, celle de tes enfants… ou seulement sur la mienne…? //je sais, papa, j’ai déjà vu ta tête en pareille situation…//
Mais quelque chose résiste encore en moi, heureusement : il faut éviter d’être abrupt.

Je passe sur le fait qu’être réduit à une couleur politique, une case, un mot (« encarté »), un résultat, quand tu défends les libertés, la réflexion, les différences, l’esprit critique, les nuances, c’est très frustrant et vexatoire.

Alors, je suis poli et avenant. //sourire dissimulé de Lagrande…//
Je lui réponds que je suis soulagé. //soulagé…? //
Oui, je lui réponds que je suis soulagé parce que ça me rassure. // ça te rassure…? //

Oui. Je ne suis pas fou, je m’amuse un peu… Faut bien.
Tu sais, j’annonce ce raz-de-marée du FN depuis décembre 2006, c’est-à-dire depuis mes premières chroniques « politiques ».

A cette époque-là, mon jeune point de vue de p’tit gars de la trentaine passée était simple (et toujours d’actualité) : je pensais que les politiques menées successivement par le PS et le RPR/UMP/LR ne pouvaient qu’entraîner l’augmentation
— de l’abstention d’une part,
— du vote FN, d’autre part.

Je lui dis que cela me rassure sur mes facultés mentales, donc, mais je ne vais pas dans les détails : ça ne sert pas à grand chose de jouer ou d’être une Cassandre.

Je te le dis, mais tu le gardes pour toi : je suis soulagé parce qu’on me prenait pour un sot. On souriait ou l’on se mettait gravement en colère. Tellement bien que j’en suis venu, ironiquement, à rassembler mes chroniques, posts, infos, sous le titre Salut les Parano-e-s !

Et dans le même temps, je faisais écrire à E.5131 (c’est dire si je suis têtu…) :

« Le seul et triste plaisir du parano-e est de vérifier un jour qu’il avait malheureusement raison… ».

Alors, à quoi sert-il de jouer les Cassandre, de dire « je l’avais bien dit  » ?
Je crois que ça ne sert à rien. On ne change rien. Au mieux, on prend soi-même des décisions et on agit. // c’est là que tu veux en venir, papa…? 😉 //

Et je sais, par contre, j’en suis assuré, maintenant, que bien souvent, autour de la table, l’idiot, ce n’est/n’était pas moi…

Ne pas voir ce qui est à l’œuvre n’est pas très grave (mieux vaut tard que jamais…), prendre l’autre pour un imbécile… si.

///

— Alors, ça va, toi…?

.
Hum Toks & E.5131

La suite : /// la lettre -2- / II. Comment vais-je réagir…? ///

///

/// "ça, c'est quand le E. s'amuse... / (tu viens jouer, avec lui...?)" / ©E.5131 ///

/// « ça, c’est quand le E. s’amuse… / (tu viens jouer, avec lui…?) » / ©E.5131 ///

Posted in journal/extrait, les hum.eurE.s, les hum.eurs du sieur E., Politique, Salut les Parano(e)s !, textes Tagged with: , , , , , , , , ,

juin 16th, 2015 by humtoks

.
ah, ah !

elle commence à se balader sur les réseaux sociaux, la ‘tite photo…

tant mieux, c’est fait pour…

le E.

///

"Guéret 2015, Services Publics", ©E.S

« Guéret 2015, Services Publics », ©E.S

///

Posted in images, journal/extrait, les hum.eurE.s Tagged with: , , , , , , , ,

mai 1st, 2014 by humtoks

 .

[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]
.

.

« Le rêve américain »
(un drôle de Bah ça alors©, alors…) / 1er Mai 2014 / E.5131

.
— Youréka !
— Waht ?
— J’a trouvé !

Madame Point écoute avec attention le discours de Manuel Valls…

— What qu’t’as trouvé ?
— La différence entre l’UMP et le PS !

Le E. dégringole de l’estrade et s’estafignole…

— Peu ou prou (qu’elle parle bien…), l’UMP aurait proposé la même chose. Là… tu sais, l’économie des 50 milliard$… Cette façon de revoir la répartition des richesses : des économies sur le dos des citoyens (école, culture, santé, retraites, salaires…), tout en filant du blé aux grandes entreprises… L‘UMP aurait proposé la même chose…
— Mais…

Le E. est capable d’anticiper la suite d’un discours. La preuve… : « Mais… »

— Mais… Sarkozy (tu trouves pas qu’ils se ressemblent un peu avec le Manuel ?) aurait annoncé une telle politique sans demander de contrepartie aux grandes entreprises. Le PS, lui, annonce la même politique en disant qu’ils attendent du « civisme » de la part des grandes entreprises : l’investissement, l’emploi et pas le versement de dividendes toujours plus importants aux actionnaires…
— Mais…
— Mais ça n’est pas « contractuel », c’est du blabla… Aucune signature. La contrepartie, c’est paroles-paroles… C’est à qui veut bien le croire… Du genre « Mon véritable adversaire (…) c’est le monde de la finance ». Bla-bla-bla… Aucune règle : les entreprises peuvent continuer à faire ce qu’elles veulent. C’est-à-dire payer moins d’impôts, recevoir des aides, augmenter la part des dividendes, maltraiter, dégrader les conditions de travail, licencier et pour finir…
— Délocaliser.

.
Non, le PS et l’UMP, c’est pas la même chose… Y a eu négociation sur les p’tites retraites et ça, c’est énorme : le pragmatique est contenté. Le vote utile, ça a du bon…

Quel manque d’ambition !
Oui, je parle, là, des électeurs « vote utile »…
Le PS, lui, mène à bien sa mission, a de grandes ambitions : faire disparaître toute velléité de justice… ramener l’échiquier politique à droite et pousser les citoyens à l’abstention

C’est le « rêve américain »…

.
Et maintenant, grâce au vote des « pragmatiques », en route pour le Grand Marché Transatlantique !

Bah ça alors© !

///

« réfléchir, c’est déjà désobéir » — Madame Point en manif’ — ©E.5131

"réfléchir, c'est déjà désobéir"

« réfléchir, c’est déjà désobéir »

///

Posted in Bah ça alors©, images, journal/extrait, les hum.eurE.s, Salut les Parano(e)s !, textes Tagged with: , , , , ,

février 13th, 2013 by humtoks

[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]
.

///

« Les humeurE.s » 13-02-2013 / ©E.5131

.
bah, j’laisse la parole à un gars qui vit dans ma rue…
pas loin.
il a claqué sa portière de bagnole un peu plus fort, ce soir, que d’habitude…
ça m’a bien plu, j’suis allé le voir…

il bosse dans un bahut. j’ai pas dit que c’était un fainéant, hein ?
(mais on l’a tous pensé… hé hé !)

— bah alors, mon bonhomme, elle est pas belle la vie ?

et c’est parti…
j’aurais jamais dû aller le voir… pfff…

je transcris ici ses paroles !

///

alors… tu vois, E.
ça a duré 30mn de plus parce que le chef, il a sorti les violons et a essayé de convaincre tout le monde qu’il fallait voter pour le « on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a »…
ça fait des années qu’ils font comme ça…
« on fait du mieux qu’on peut… »
alors on fait comme on peut, chaque année.

des années ! que beaucoup coopèrent en attendant du mieux…
et on passe, en primaire, en collège, de 21 élèves à 23, à 29 par classe… gentiment.
on ferme les prépa du public, on restreint les options, les formations.
un peu de pire, chaque année, parce qu’on fait « comme on peut »… « avec ce qu’on a »…

les enfants n’ont plus d’aide dans des classes bondées de la Petite Section (30 gamins) à la Terminale (35 gamins, voir plus), des filières différentes avec des épreuves différentes à préparer dans la même classe, plus d’accès aux labo de langue, plus de manipulation possible en sciences, etc.
on se fout des conditions de travail des enfants, des enseignants…
et faut se déclarer content car « l’école est prioritaire » !…

on se fout donc encore plus des hôpitaux, de la justice, des prisons, on se fout des services publics (tu sais ce que c’est…? c’est un service rendu – de moins en moins bon – aux usagers qui ne payent pourtant pas moins d’impôts… / contrairement aux vrais décideurs… / enfin, tu dois pas tout comprendre, hein, le E. ?…).

on ne regarde que le faible budget qui reste dans la cagnotte des états puisque Merkel et « l’ennemie La Finance » en ont décidé ainsi.
et je te parle parle pas de ce qu’on fait vivre à leurs parents… qu’ils travaillent ou pas…
mais… c’est vrai qu’y a p’us de blé… y a pas des milliards qui se baladent d’un bout à l’autre de la terre, non, c’est fini, tout ça… c’est la pauvreté pour tous, tu comprends ?

— …

hé, t’es quand même con, le E. !

bon,
bah, tu vois… ce soir… c’était beau !

ce soir, on a voté contre. c’est la 2ème fois d’affilée. et ça n’est pas passé !
car leurs conneries ne passent plus. on connaît la stratégie : « faut faire avec… ».

je ne joue plus…
ils décident des conneries, ils se démerdent avec…
j’ai pas voté pour eux…

tiens ? on en est à deux morts par immolation devant des Pôles Emploi…
tu crois qu’y a pas de rapport, hein, le E. ?
bah si !
c’est l’avenir de nos enfants qui se construit…

ou qu’on se décide à construire…

///

oh la la, le prof !
y veut m’donner des leçons…?!!!

salut les parano(e)s !

E.

///

« ça tient ? / oui… encore un peu… » ©E.5131

///


Posted in journal/extrait, les hum.eurE.s, textes Tagged with: , ,

janvier 13th, 2013 by humtoks

.
[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]
.

///

« du traitement des manifs… » E.5131

.
je me souviens…
la manif’ du 30 septembre 2012, à Paris…

on défilait pour dénoncer le Traité Merkozy, signé par Merkel et Sarkozy, adopté par Hollande… (nom de code : « le changement, c’est… pas maintenant… pas avec lui… »)

on défilait contre l’Austérité…
pas besoin d’être bien malin pour observer le résultat des politiques austéritaires en Grèce, Espagne, Portugal, Italie et comprendre ce qui nous pend au nez…

pour comprendre que l’ « histoire » de la dette permet surtout de remplir les caisses des banques, des actionnaires, de la Finance (l’ennemi de Hollande « avant élection »…)

on parlait de 80 000, 120 000 personnes…
et en rentrant, on allume la téloche, rien…

30 secondes sur la manif’… et le journaleux passe au titre important de la journée : le résultat d’un match de hand-ball…

comment expliquer cela ?
comment expliquer ce silence ?

comment expliquer qu’aujourd’hui, les chaînes d’ « information » en continu vont mettre en place un dispositif particulier pour suivre la manif’ des anti-droits de l’enfant, pour « analyser » les « événements », tout au long de la journée, avec de grands « spécialistes » qui bouffent à tous les râteliers ?

non, tu vois pas ?
alors continue à réfléchir…
et si t’as besoin qu’on t’explique « en douceur », appelle un « copain » de la CFDT, ou du PS…
sinon, c’est l’heure de prendre parti !

ils tiennent tous les pouvoirs : politiques, économiques, financiers, militaires, médiatiques… : « les banksters »…

ils choisissent de donner la parole aux anti-mariage pour tous aujourd’hui…
alors qu’ils auraient pu faire une journée spéciale pour expliquer le soi-disant « accord » Medef-CFDT d’il y a deux jours…

quel est le poids de la CFDT, en terme de syndiqués ?
pourquoi FO et CGT n’ont pas signé ?
pourquoi c’est une grande victoire pour La Finance ?

des réponses ici : le blog de Gérard Filoche (pourtant PS…)

salut les parano(e)s !

ps : pour finir, un rappel en passant d’Andy Vérol…
une phrase que les droitiers aiment bien nous servir… : « c’est pas la rue qui gouverne… ».
qu’est-ce qu’ils foutent dehors, alors ?

« il faut envahir les media », E.5131

E.


///

« les banksters » ©E.5131

"les banksters" ©E.5131

///

Posted in images, les hum.eurE.s Tagged with: , , , , ,

novembre 23rd, 2012 by humtoks

///

[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS)  : clic ! ]]]

///

 » tu fais le boulot
du bon boulot…
mes ennemis t’applaudissent… »

.
quand on avance sur la pointe des pieds, les connards ont toujours le dernier
mot

(ça, ce pourrait être le refrain…)

ils vous emballent tout ça
et vous renversent le bordel
en un coup de cuillère à pot

le centimètre que tu as mis 3 ans à parcourir, honteux
à pas vouloir déranger
à pas pousser du coude
à renifler dans ton coin… : effacé, détruit…

.
alors, t’as raison, François, vas-y mollo…

surtout qu’y sont — encore — un paquet à y croire  — encore… — (« fouette-moi »)
— oh ! oui ! — je les vois les affiches…
elles me faisaient sourire, au début — (les jeunes machins en S…) —
ceux-là, tu peux les tromper, encore…

.
(non, ne crois pas que j’y ai cru…
mon papi Toine m’avait prévenu, il y a bien bien longtemps…
bien bien longtemps…)

bien…
soyons sérieux, au moins deux secondes, trois lignes…

.
tu fais le boulot
du bon boulot…
mes ennemis t’applaudissent…
(même si, là, tout d’suite… dans leur cahute en bleu…
c’est pas la joie… faut l’dire… non, non, faut l’dire…)

alors, si tu peux…
si c’est dans tes cordes…
moi, tu me fous la paix

hein ?
c’est pas trop demander ?
tu — me — fous — la — paix. tu me parles pas.

parce que ce que tu me proposes…
(– j’y ai bien réfléchi… et c’est une option… –)
c’est de vivre dans un monde de merde
ad vitam aeternam
me résigner…
(et ça… je peux pas)

merci

.
« moi président, je ne servirai à rien… »

salut les parano(e)s !

E.

///

« le vote utile » ©E.5131

« le vote utile » ©E.5131

///

Posted in Uncategorized Tagged with: , , , , , , ,

novembre 10th, 2012 by humtoks

.
[[[ pour s’abonner aux publications de ce site… (format RSS) : clic ! ]]]
.

///

.
Retour sur la manifestation Front de Gauche & Co
Du 30 Septembre 2012, de Nation à la Place d’Italie.
NON à l’austérité !

Nous sommes à la croisée des chemins…
Il va falloir choisir son camp…

E.

///

« le vote utile, voilà où ça mène… » ©E.5131

"le vote utile, voilà où ça mène..." ©E.5131

///

Posted in images, les hum.eurE.s, promenade Tagged with: , , , , , , ,

juin 11th, 2012 by humtoks

.

le E. s’interroge…

— eh ! le E. !
— oui… quoi ?

— arrête de rien foutre, fainéant ! au tableau ! hop hop !

— mais, euh, quoi ?

— interrogation…! hop hop !

le E. s’interroge…

— t’écris plus rien depuis que le hollande est passé au château. et alors !!!???
— et alors, j’attends…

— bah, t’attends quoi, bourrique ?

— rien de particulier… que ça sombre…

le E. s’interroge…

— que ça sombre ?
— hmmm… oui.

le E. s’interroge…

1) la crise… la faute à qui ?
2) qui permet – c’est la conséquence – la mise en vente des états ?
3) qui a pris le pouvoir ?
4) qui a livré les états à la finance… ?  qui est complice… ?

— …
— et alors ?!!!

— j’ai pas envie de répondre…  j’attends…

— c’est facile !

— bah, c’est moins facile que de collaborer, semble-t-il…

— …

— ouais… hein ? bon… j’attends qu’émerge, de nouveau, le camp du Non… vraiment. « qu’on » arrête de croire « qu’on » vote utile en votant là où tu sais…

— le camp du NON a gagné en 2005 !

— c’est vrai… pourtant… c’est le OUI qu’ont ratifié les politiques. ça pose un vrai problème… c’est ça, la démocratie ?

— mais… le camp du NON…
— oui…

le E. s’interroge…

— d’un côté le FdG, de l’autre le FN ?
— eh oui…

— t’es sûr de toi ?

— ah, c’est vrai, le FN a une large avance… on ne peut allumer un écran, une radio sans en voir un, sans qu’il paraisse au détour de la première question des journaleux : « alors cette triangulaire, mon cul, vous allez faire quoi, mon cul ? et les mêmes valeurs mon cul ? ». le FN fait la pluie et le beau temps. c’est vrai… la faute à qui ?

— bon… super ! … tu fous la pêche, toi !!!

— ouais… quand on prendra autant d’énergie à taper sur le FN qu’on en dépense actuellement pour taper sur le FdG, bah les américains viendront nous sauver… ou les chinois… et on recommencera à être les larbins de quelqu’un pour dire merci…

le E. s’interroge…

— bah putain, ça va pas, mon E. ?
— non ça va pas.

— pour ça que t’écris pas…?

— si j’écris… autre chose… je peux retourner à ma table, m’sieur ?

Bah ça alors©

salut les parano(e)s !

E.

///

« trounel of love » ©E.5131

///

Posted in Bah ça alors©, les hum.eurE.s Tagged with: , , , ,